Recherche dans le blog

LA MÉNOPAUSE ET LES TROUBLES HORMONAUX

Catégories : Naturopathie et Bionutrition , Perte de poids et minceur Bio
star
star
star
star
star

LA MÉNOPAUSE ET LES TROUBLES HORMONAUX      

Quel que soit l'âge de la ménopause, il s’agit d’un phénomène hormonal physiologique naturel.

Nous allons rechercher les solutions naturelles pour atténuer et dissiper les gênes les plus fréquentes de la ménopause à savoir :

  1. les bouffées de chaleur,
  2. les troubles du sommeil,
  3. les règles irrégulières,
  4. la prise de poids,
  5. les douleurs articulaires,
  6. la peau sèche et/ou la perte des cheveux,
  7. la fatigue chronique,
  8. l’irritabilité,
  9. la déprime et/ou la démotivation,
  10. la sécheresse vaginale,
  11. la baisse de libido,
  12. les fuites urinaires.

Rappelons avant toute chose que la ménopause est une étape incontournable de la vie d’une femme. C’est un processus physiologique naturel.

La ménopause est la période de la vie où les règles (menstruations) s'arrêtent progressivement. Elle correspond à la fin de la vie reproductive de la femme. Chaque femme vivra son changement de cycles menstruels différemment.

L'âge de ses premières règles, la durée de son cycle, l'apparition d'un syndrome prémenstruel ou d'autres troubles menstruels seront des indicateurs uniques et propre à chaque femme. 

Il n'existe donc pas une seule et unique solution à un problème aussi complexe que varié.

La fin du cycle menstruel :

La fin des règles intervient communément entre 45 et 55 ans et en général en moyenne aux alentours de 50 ans. La ménopause est considérée comme actée lorsque qu'aucune règle n'a été observée depuis un an.

Au cours de la période qui précède la ménopause (pré-ménopause ou péri-ménopause), la plupart des femmes commencent à ressentir les changements hormonaux. Cette période peut durer de 1 à 4 ans :

  • Premières bouffées de chaleur, irritabilité anormale, troubles du sommeil.
  • Raccourcissement des cycles : par exemple, les règles surviennent tous les 25 jours au lieu des 28 habituels .
  • Les règles sont irrégulières : elles peuvent sauter un mois.
  • On observe des signes en rapport avec l’absence de progestérone : seins tendus et douloureux avant les règles et ballonnement abdominal.
  • Prise de poids hormonale difficile à maîtriser.

Les ovaires réduisent leur production d'hormones sexuelles (œstrogènes) et cela se traduit par l’arrêt définitif des règles et la perte de la fertilité. La fonction reproductive n’est toutefois pas la seule touchée : la ménopause est un bouleversement hormonal, la baisse du taux d'œstrogènes provoque des troubles touchant  de nombreux organes : le vagin, les os, les vaisseaux sanguins, les seins, la peau, les voies urinaires et l'appareil digestif. Parfois des problèmes psychiques peuvent également survenir.

À la ménopause, une enzyme déclenche le stockage des graisses et une modification masse grasse / masse sèche. De plus, la répartition des graisses se modifie dans le corps féminin : le stockage des graisses se fait moins dans les cuisses ou les fesses mais plus dans l'abdomen. Dans ce cas, les plantes circulatoires et en particulier le marc de raisin fort c’est l’anti capitons très efficaces, en cure de quelques semaines mais encore plus au long court.

Pourquoi ces changements à la ménopause ?

La ménopause est déclenchée par l’épuisement de la réserve de follicules ovariens. Ces derniers sont des petits sacs contenant chacun un ovocyte (ovule immature) et sont stockés dans les ovaires situés de chaque côté de l’utérus. À la naissance, une petite fille possède environ 1 million d’ovocytes. Ce stock diminue progressivement tout au long de la vie: la majeure partie des ovocytes est détruite sous l’effet de l’apoptose (mort cellulaire programmée), l’autre (400 à 500 ovules) est libérée chaque mois tout au long de la période reproductive ou de fertilité.

La ménopause s’installe lorsque le nombre de follicules ovariens est inférieur à 1000. À ce moment-là, les ovaires vont complètement arrêter de fabriquer des œstrogènes. Ces hormones sont responsables, entre autres, de la maturation des ovocytes et de l’épaississement de la muqueuse utérine (l’endomètre) en vue d’une potentielle grossesse. Lorsque leur taux chute, l’endomètre cesse de s’épaissir chaque mois: c’est l’arrêt des règles. 

Après douze mois sans saignements (pas de règles), la ménopause est considérée comme confirmée.

La ménopause occasionne le plus souvent des manifestations parfois très gênantes. Des solutions naturelles pour la ménopause peuvent aider à passer ce cap parfois difficile, car les solutions chimiques hormonales présentent souvent des inconvénients. D’autres mesures pour préserver son bien-être hormonal en nutrition et naturopathie sont efficaces dans de nombreux cas.

Les symptômes fréquents de la ménopause ?

Certains signes permettent de penser que les manifestations des troubles de la ménopause dépendent en partie de la façon dont les femmes vivent, dorment, mangent et abordent psychologiquement cette période de leur vie.

Il faut souligner que malgré certains symptômes de la ménopause, ce changement d’état hormonal n’est pas une maladie mais une étape dans la vie, attendue impatiemment par certaines femmes et redoutée par d'autres.

Quand la ménopause est-elle confirmée ?

Elle se déroule classiquement en trois phases :

Une première phase de la ménopause inconstante appelée aura ou prodrome : c’est la survenue de frissons, de tremblements, de malaise, et/ou de vertiges.

Une deuxième phase de la ménopause avec sensation de chaleur, débutant au niveau du thorax et des épaules, puis s'étendant au cou et à la face, avec apparition de rougeurs et de sueurs.

La phase trois de la ménopause est la résolution avec hypersudation, palpitations et retour à l’état normal. C'est la fin de la période où l’on peut avoir des enfants.

Les avantages de l'arrêt définitif des règles:

70% des femmes apprécient de ne plus avoir de règles, de ne plus avoir à se soucier de contraception et près de 50% des femmes ne se plaignent de rien, heureuses aussi de ne plus avoir de soucis liés à l’éducation des enfants en bas âge. Il faut donc positiver et voir que, comme toujours, cet âge a aussi ses avantages !

  • Sur le plan physique, la ménopause entraîne une grande variété de dérèglements. Heureusement, la majorité des femmes ne connaîtront que quelques-unes d'entre elles. 
  • Bouffées de chaleur, parfois accompagnées d'une transpiration abondante.
  • Syndrome des jambes lourdes. Douleurs articulaires.
  • Changements des cycles menstruels.
  • Fatigue générale liée aux troubles du sommeil.
  • Troubles de l'humeur, anxiété, angoisse, baisse de libido. Perte d'attention.
  • Etat agressif et colérique, caractère irritable.
  • Sécheresse cutanée et vaginale.
  • Troubles urinaires : infections et irritations urinaires, gêne pour uriner et impériosités mictionnelles.
  • Maux de tête, fatigue, prise de poids.
  • Hypertension artérielle.
  • L’ostéoporose, troubles vasculaires et thyroïdiens.

Sur le plan psychologique, de la morosité voire de la dépression peut s’installer.

Les risques de maladies cardiovasculaires augmentent chez les femmes progressivement avec l'arrêt définitif des cycles.

En effet, hypertension artérielle, maladie coronarienne, athérosclérose, infarctus, accident vasculaire cérébral ont une incidence plus faible chez les femmes que chez les hommes, ils augmentent néanmoins après la ménopause.  Dix ans après celle-ci, les risques encourus par les femmes sont aussi élevés que ceux encourus par les hommes du même âge. En particulier, chez les buveurs d'alcool et les fumeuses et les femmes très stressées.

Les bouffées de chaleurs :

Présentes chez 75 % des femmes, les bouffées de chaleur s'accompagnent parfois de rougeur du visage et d'accélération du pouls. Elles durent de 30 secondes à deux minutes. Elles peuvent être spontanées ou être déclenchées par des aliments épicés, des boissons chaudes, l'alcool, la caféine ou le stress. Elles commencent à apparaître plutôt la nuit pour se manifester ensuite dans la journée. La nuit, elles s'accompagnent parfois d'une forte transpiration : les sueurs nocturnes, qui perturbent le sommeil. Les bouffées de chaleur durent en général quelques mois, puis s'atténuent.

Les changements de cycle menstruel :

Ils commencent avant la ménopause proprement dite. Les règles deviennent plus ou moins abondantes, leur fréquence est irrégulière.

Demandez conseil si :

  • Vous observez des saignements après les rapports sexuels, entre les règles, ou de manière inattendue,
  • Les règles sont très abondantes à moins de trois semaines d'intervalle des caillots de sang. Dans ce cas, la bourse à pasteur en gélule voir en tisane est de grand secours.

Outre l'inconfort des sueurs nocturnes, les modifications hormonales de la ménopause peuvent être à l'origine d'insomnies, avec des conséquences négatives sur la vigilance et sur la mémoire.

Les troubles de l'humeur à la ménopause :

Les sautes d'humeur et l'irritabilité observées avant et pendant la ménopause sont dues à la fois aux changements hormonaux et aux troubles du sommeil. Parfois, des épisodes dépressifs sont également observés. L’usage de formules pour mieux dormir et passer de bonnes nuits ou de CBD 20% full spectrum est bienvenue.

La sécheresse vaginale pendant la ménopause 

La chute du taux d’œstrogènes dans le sang entraîne une baisse de la lubrification vaginale ainsi qu’un amincissement et une perte d’élasticité des parois du vagin. Ces changements peuvent avoir un impact sur la vie sexuelle, aggravé parfois par une diminution du désir et de la libido liées aux changements hormonaux de la ménopause, ce qui amplifie encore le trouble hormonal et de déséquilibre de l’humeur car le rapport sensuel avec son partenaire devient moins stimulant. L’usage du ginseng blanc, du tribulus, de la maca, de l'ashwagandha et d’autre adaptogènes est très efficace.

Les troubles urinaires 

La ménopause peut s'accompagner d'incontinence urinaire si les muscles du périnée perdent de leur tonus. De trop nombreuses femmes continuent à passer sous silence ces troubles, parfois très invalidants. Pourtant, des solutions simples existent comme muscler le périnée et consommer de l’huile de courge biologique.

Les autres signes de la ménopause

Au cours de la ménopause, certaines femmes se plaignent également de maux de tête, de fatigue, de douleurs musculaires, de prise de poids et de sécheresse de la peau et des cheveux et même génital.

C'est dans cette période que l'apport d'acide gras essentiels insaturés sont importants (capsules de cassis, grenade, onagre, bourrache, poissons gras, krill, … )

La ménopause n’entraîne pas forcément une prise de poids si on continue à avoir une alimentation équilibrée et à faire de l’exercice. Cependant, les graisses ont tendance à se placer sur le ventre et souvent on a tendance à manger un peu plus et à faire moins d’exercice. Il faut donc insister sur des aliments avec moins de calories et plus de nutriments comme le quinoa, les lentilles, les amandes, les algues, et les fruits de mer et le poisson,  de nombreux légumes biologiques, …!

Autres complications possibles de la ménopause:  

L’abaissement du taux d'estrogènes a des conséquences à long terme sur les os, les vaisseaux sanguins et le cœur. Après la ménopause, le risque de déminéralisation des os est plus élevé, entraînant leur fragilisation et leur fracture en cas de chute : c'est l'ostéoporose d'où l'importance de consommer des aliments alcalins et des compléments alimentaires reminéralisants comme le bambou tabashir ou la prêle riche en silice, le Lithothamne, l'eau de mer, la chair d'huîtres, les algues, la spiruline, le magnésium, …

Comment bien accompagner en naturopathie la ménopause ?

Parmi  les solutions naturelles existantes pour améliorer le bien-être au quotidien, les plantes seront des alliés de choix pour soutenir les femmes dans cette période de leur vie.

Les traitements naturels contre les symptômes de la ménopause peuvent être aussi avec des actions diverses et complémentaires :

L'hygiène de vie est très importante pour diminuer les bouffées de chaleur. En adoptant une alimentation équilibrée, 

  • Une bonne hygiène de vie est très importante,
  • La mise en place d’une alimentation adaptée, équilibrée limitée en sucre, et en évitant l'alcool, le tabac et les boissons excitantes comme le café, il est possible de réduire ces symptômes,
  • Une attention particulière portée sur la santé du foie, organe ayant un rôle clé dans le métabolisme des œstrogènes.
  • Un programme de remise en forme et de relaxation.

Certaines plantes peuvent être proposées pour soulager des troubles attribués à la ménopause, tels que les bouffées de chaleur, la baisse de la libido et les troubles de l’humeur. Les plantes les plus utilisées sont celles contenant des phytoestrogènes, des substances ayant des effets proches des hormones féminines (œstrogènes). Elles compenseront partiellement la chute des œstrogènes produits par les ovaires. Les plantes interviennent dès la préménopause pour accompagner la chute de progestérone.

Les nutriments et plantes alliées

  • Le zinc est un minéral indispensable à bon fonctionnement hormonal et limite les effets des radicaux libres et des processus oxydatifs en cause dans le vieillissement accéléré.
  • Vitamine E et l'huile de graine de lin peuvent être d'une grande aide pour les femmes qui connaissent des problèmes de sécheresse vaginale. Les graines de lin fournissent des acides gras oméga 3 et des lignanes qui réduisent les bouffées de chaleur.
  • Yam ou l’igname sauvage (Dioscorea villosa) : Le yam traite de nombreux troubles gynécologiques comme les douleurs ovariennes, menstruelles, et la ménopause. Le yam contient de la diosgénine. La diosgénine, un précurseur végétal d'hormones stéroïdiennes, agit sur la progestérone (hormone féminine) permettant le bien-être féminin. Le Yam agit en réduisant les troubles menstruels et minore les gênes de la ménopause. Le yam est un aliment de base en Asie et Afrique, l’Igname ou Yam est une racine traditionnellement utilisée par les femmes pour les aider à traverser mieux la période de la ménopause et à mieux supporter les bouffées de chaleur.
  • Gingembre (Zingiber officinale) anti-inflammatoire fait partie du meilleur agent médicinal face à de nombreux symptômes éprouvés par les femmes.
  • Valériane racine (Valeriana officinalis) : Sédatif et calmant naturel, la valériane est recommandée pour soigner les nerfs, les complications nerveuses, l'anxiété, les insomnies, les symptômes liés au stress, voire la dépression qui touche certaines femmes au cours de la ménopause.  
  • Le ginseng blanc (Ginseng panax  CA meyer) est célèbre tant pour son effet tonique que pour ses pouvoirs vitalisant et régénérateurs du système nerveux et hormonal ainsi que la libido,
  • Le tribulus terrestris est une plante qui soutient le système hormonal avant, pendant et après la ménopause, améliore l’humeur, maintient un bon taux de testostérone et agit sur la masse musculaire pour rester ferme et tonique,
  • Le ginseng indien ou ashwagandha (Withania somnifera) calme les bouffées de chaleur et améliore aussi la libido en diminuant la fatigue.
  •  le trèfle rouge (Trifolium pratense) ou l’actée à grappes noires contiennent une autre famille de phytoestrogènes, les lignanes. Ces phytoestrogènes compenserait partiellement la chute des oestrogènes produits par les ovaires. Le trèfle rouge contient des tanins, l'acide fukinolique et des triterpènes glycosidiques (actéine et cimicifugoside). La présence d’isoflavones (des phytoestrogènes) a été évoquée. 
  • Le houblon (Humulus lupulus) en cônes est proposé pour lutter contre les effets de la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur. Ils contiennent des phytoestrogènes (par exemple la 8-prénylnaringénine). Les études indiquent une certaine efficacité du houblon contre les bouffées de chaleur liées à la ménopause.
  • Le soja renferme des isoflavones, également appelées phytoestrogènes ou oestrogènes végétaux permet d’atténuer les effets de la ménopause.
  • La sauge officinale (Salvia officinalis), diminue les bouffées de chaleurs nocturnes et allège les maux de tête. Elle est utilisée avec succès pour lutter contre la transpiration excessive ainsi que les sueurs nocturnes liées à la ménopause. 
  • D’autres plantes sont proposées contre les troubles de la ménopause comme l’achillée millefeuille (Achillea millefolium) très antispasmodique sur les douleur menstruelles et les migraines hormono-dépendantes
  • Le gattilier (Vitex agnus castus) : Le gattilier une plante à action progestative est souvent recommandée aux femmes en période de préménopause et ménopause ou en cas de syndrome prémenstruel.

Les plantes nutritives :

  • Ortie piquante (Urtica dioica) : Renfloué en minéraux, « surtout s’il y a beaucoup de sueurs », prévention de l’ostéoporose et des maladies cardiovasculaires. C’est une source de reminéralisation qui s’oppose à l'ostéoporose et aux chutes de cheveux intensives liées à la ménopause.

Les plantes toniques du coeur :

Ces plantes aident à diminuer l'anxiété, les palpitations et fortifier le cœur:

  • L’aubépine (Crataegus laevigata) est calmant et fortifiant cardiaque ,
  • Schisandra (Schisandra chinensis) est vitalisant , agit contre les bouffées de chaleur, aide à calmer l’anxiété et à drainer le foie,
  • Ail blanc et ail noir (allium sativum) est un ail fermenté qui fait baisser de façon légère mais régulière les taux de triglycérides et de cholestérol. De plus, il diminue les risques de formation de caillots et contribue à fluidifier le sang.

Les plantes et nutriments fortifiant ou équilibrants du système nerveux

Pour lutter contre l’apathie et les idées noires et le retour de la bonne humeur :

  • Avoine (Avena sativa): un fortifiant nerveux riche en silice et calcium. L'avoine est un des aliments bons pour les femmes ménopausées grâce à ses fibres solubles qui vont venir encapsuler les lipides et les glucides et limiter les effets de la glycémie après les repas et réduire la prise de poids.
  • Mélisse (Melissa officinalis) est apaisante et rafraîchissante. Cette plante a un effet bénéfique sur le moral. C’est un relaxant efficace en cas d’anxiété, de nervosité ou d’irritabilité. Elle exerce par ailleurs une action phyto progestérone.
  • Ginseng blanc (ginseng panax meyer) qui est adaptogène est à la fois forfiant hormonal, permet au corps de s’adaper aux changement et est antistress.
  • Spiruline (arthrospira platensis) est une microalgue riche en nutriments et vitalisante et détoxifiante. Elle apporte beaucoup de vitamines du groupe B et d’acides aminés. La spiruline a de nombreuses vertus sur la santé. « Elle réduit la fatigue, elle booste le système immunitaire, elle donne plus de vitalité surtout en période de péri-ménopause.
  • Le chanvre (cannabis sativa) à la fois en graines est riche en minéraux, acides aminés et en oméga 3 mais aussi le CBD, molécule extraite des fleurs mûres dans de l’huile principalement doit être surtout bien dosé avec 20% de CBD et en full spectrum qui détend (formule sans THC euphorisant) .
  • Les huiles de poissons et de krill issues des mers froides (oméga 3 : EPA et DHA).
  • le garum armoricum (Stabilium ou Neurozen) qui renforce l’hypophyse et l'équilibre thyroïdien indirectement en agissant sur les surrénales par l’action sur le système nerveux central via la cascade d’un neuromédiateur qui est l'acétylcholine.
  • Actée à grappe (actaea racemosa) –  Diminue les bouffées de chaleur, les idées noires et les inflammations. L'actée à grappe est communément utilisée pour soulager les torticolis, les névralgies, les douleurs rhumatismales, les tendinites et les douleurs musculaires.
  • Bourrache (Borago officinalis) - Rafraîchissante, diminue la mélancolie, amène plus de légèreté. À prendre lorsqu’il y a de la sécheresse de la peau. Riche en acides gras essentiels et en Oméga 6, l'huile de bourrache a des vertus réparatrices et assouplissantes. Elle est recommandée aux peaux sèches et matures ainsi qu’aux peaux sensibles. Elle est apaisante, régénératrice cutanée et hydratante.
  • Maca (Lepidium meyenii) - Racine aux actions multiples, elle est adaptogène et donc baptisée ginseng péruvien, augmente la libido et la qualité du sommeil, diminue la dépression et les palpitations.

La pharmacopée chinoise et ayurvédique propose également d’autres plantes

La médecine chinoise considère que les troubles visibles pendant la ménopause sont les icebergs des Vides (vide de rein, de rate, de yin, de yang, de sang). En médecine chinoise, on dit que le shen (esprit immatériel) n'est donc pas enraciné dans la matière. Pour illustrer, imaginez la batterie vide votre téléphone. On recommande donc de recharger cette énergie avec la consommation des plantes dites adaptogènes qui confère au corps et à l'esprit des propriétés adaptatives. Cette énergie est là pour remplir le vide et prendre soin de soi et de ses besoins corporels en buvant plus d’eau de source et dynamisé :

  • Shatavari (asparagus racemosus) : favorise la lubrification vaginale et augmente la libido. De plus, cette variété d’asperge sauvage induit un bon équilibrage hormonal qui agit contre les symptômes de la ménopause.
  • Ashwagandha (withania somnifera) :  elle est adaptogène et donc baptisée ginseng indien, elle calme l'anxiété car anti-stress et serait un anxiolytique naturel efficace pour aider à lutter contre le stress, la déprime, l'anxiété et donc l'insomnie. C'est le tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine, hormone dite « du bonheur » qui lui conférerait l'effet bien-être et apaisant.
  • Reishi (ganoderma lucidum) : ce champignon possède des propriétés adaptatives et est un régulateur hormonal naturel. Dans tous les cas, le Reishi est un champignon pour l’équilibre hormonal de la Femme en raison de sa capacité adaptogène, modulateur hormonal en raison de son pouvoir énergisant.
  • Rhodiola (rhodiola rosea) : est une plante adaptogène, rafraîchissante, qui calme le cœur et agit sur la bonne gestion du stress. Elle favorise la résistance au stress et à la fatigue, améliore les capacités cérébrales et agit sur la concentration.
  • Eleuthérocoque (eleutherococcus senticosus) elle est adaptogène et donc baptisée ginseng de Sibérie : énergisante, booste les surrénales, agit sur la concentration et la gestion du stress physique et psychique,

D’autres plantes toniques du yin

  • Angélique chinoise ou Dong Quai (angelica sinensis): L'angélique chinoise procure des effets sédatifs, anti-inflammatoires, analgésiques et antispasmodiques. Elle peut aussi agir pour soulager les anémies légères, tonique utérine, emménagogue c'est-à- dire régulariser le cycle menstruel, tonique sanguin, stimulant circulatoire, modérateur les troubles hormonaux et la fatigue. Chaque femme étant différente, chacune devra adapter un protocle personnalisé à la gestion de la ménopause (dosage, fréquence des prises, ajustement alimentaire, …) et l’usage de plantes et de compléments alimentaires doit se faire sous contrôle de votre conseiller en nutrition pour obtenir de bons résultats. L’angélique chinoise ou Dong quai très utilisé pour toutes les étapes de la vie de la femme : les règles, la ménopause et la perte de libido.  Il est surnommé le «ginseng féminin». Il est utilisé dans pratiquement toutes les affections gynécologiques.

Hyperbio à sélectionné pour vous une large gamme de produits naturels de compléments alimentaires et nutritionnels, produits diététiques biologiques ainsi que des conseils personnalisés pour vous aider et vous accompagner dans le traitement de la ménopause (sauge Naturège, Méno-Yam Naturège, Menolistica d’Holistica, Menodyn Yves Ponroy, Maca Naturège et Apinature, Méno-cycle NataVéa, Cassis+ Naturège, Reishi Hifas da Terra, Ashwagandha Nutrition concept, Migrédol Naturège, Onagre & bourrache Naturège, Shatavari Phytosud, …)

N'hésitez pas à nous appeler pour des conseils personnalisés.

Conseils gratuits
au 04 28 39 00 03

ATTENTION

Les informations de cette fiche ne peuvent en aucun cas engager notre responsabilité, quant à une utilisation à mauvais escient ou erronée, de même ces informations ne pourront être considérées comme une quelconque prescription thérapeutique ou médicale et ne peuvent en aucun cas remplacer une consultation auprès d'un professionnel de la santé. Ce produit est à tenir hors de portée des enfants.

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Articles en relation

Partager ce contenu